Aller au contenu principal

mention Sculpture

Quel est le domaine contemporain de la sculpture ? Pour produire
quelle forme ? Pour quel espace ? Avec quelle intention ? Qui
répond à quelles questions? Pour quelle société ? sont les questions
à partir desquelles le DNSEP Art mention Sculpture de TALM-Tours
s’organise : il s’agit pour les élèves d’investir la sculpture
contemporaine, fruit d’une longue tradition, bouleversée par de
nouveaux savoirs, par de nouvelles techniques, par de nouvelles
aspirations. Depuis les préoccupations cubistes et les reliefs de
Braque et Picasso, depuis les oeuvres suprématistes de Malevitch,
depuis les ready-made de Duchamp ou encore les singing sculpture
de Gilbert and Georges, la sculpture interroge, manipule la réalité
jusqu’à élargir son propre territoire dans la pratique hybride ou
subversive de l’objet et (ou) de son espace d’exposition. Les nouvelles
matérialités émergentes obligent à repenser l’oeuvre sculptée dans
un contexte social, économique et politique en ébullition. C’est le
projet de l’enseignement de la mention Sculpture : accompagné par
un corps professoral investi, dans une discussion fournie entre l’art
de faire et l’art de dire, l’élève, peu à peu, naît à lui-même comme
artiste.

Le DNSEP Art mention Sculpture (grade master) de l’École supérieure
d’art et de design TALM-Tours est accessible à une dizaine de jeunes
diplômé.e.s des écoles d’art européennes, déjà titulaires d’un DNA
ou d’un DNSEP en art ou en design ou d’un diplôme équivalent.
La grille des enseignements a vocation à fonder une véritable
connaissance en matériaulogie chez les élèves et de leur proposer
des partenariats pour des productions à grande échelle, de travailler
à la spécificité du vocabulaire de la sculpture, d’expérimenter des
matériaux, des formes, de libérer les technologies grâce à l’aide des
techniciens de TALM-Tours et au partenariat avec le fablab, Fun Lab
de Tours.

Des professeur.e.s-associé.e.s (artistes, commissaires,
théoricien.ne.s) sont nommé.e.s pour suivre les projets des élèves à
raison de deux rendez-vous annuels ; un programme de conférences
sur l’actualité de la sculpture est établi annuellement en partenariat
avec le CCC-OD (Centre de création contemporaine d’Olivier Debré),
des programmes de recherche sont associés au cursus, notamment
celui porté par le Laboratoire des intuitions. Une politique éditoriale
est liée au master, à titre d’exemple, la publication d’une Anthologie
de la sculpture (publication non disponible en français), à partir
d’un travail commun élèves et corps professoral, en partenariat avec
l’ESTEN-Tours (École supérieure de l’édition numérique).
Une politique très active de partenariats est mise en place avec
des industriels de la Région Centre-Val de Loire et des laboratoires
de recherche spécialisés sur les matériaux, avec les institutions
culturelles du territoire comme le CCC-OD, Le Confort moderne, le
musée des Beaux-Arts de Tours, le Moulin de Paillard, Chaumont,
l’École du paysage de Blois, l’Atelier Calder, etc.